Vitcnat

930-350

La forme la plus pure et la moins chère du marché garantie à plus de 99 % d’acide L-ascorbique.

N° 1 du e-commerce en France de l’acide L-ascorbique

Logo VITCNAT« Il n’y a qu’une seule vitamine C. C’est la substance Acide L-ascorbique, également appelée acide ascorbique. On désigne parfois l’Acide L-ascorbique sous le nom d’acide ascorbique naturel (forme sous laquelle on le trouve dans la nature, dans les aliments), pour le distinguer de l’Acide D-ascorbique, substance très proche, mais qui n’a pas l’activité de la vitamine C. Lorsque l’on achète de l’acide ascorbique U.S.P. (United States Pharmacopeia), il est inutile de se demander si c’est vraiment de la vitamine C ; on ne le trouve pas, sur le marché, sous sa forme inactive. Ce qu’on appelle l’acide ascorbique synthétique, c’est l’acide ascorbique naturel, identique à la vitamine C que l’on trouve dans les oranges et autres aliments. » Extrait du livre de Linus Pauling (double prix Nobel) : « La vitamine C contre le rhume » édition Trévise (1971). Titre original : « Vitamin C and the common cold » publié par W.H. Freeman and Compagny à San Francisco (Etats-Unis, 1970).
« L’acide ascorbique ordinaire est aussi désigné par le terme acide L-ascorbique. Il existe une autre substance, l’acide D-ascorbique qui est très proche de la première ; ces deux substances contiennent les mêmes atomes, liés entre eux d’une façon exactement similaire, uniquement différenciés par leur rapport spatial qui correspond à la réflexion dans un miroir. Les lettres L et D indiquent la gauche (levo) et la droite (dextro). Mais seul l’acide L-ascorbique possède l’activité de la vitamine C. On n’emploie le nom d’acide ascorbique sans préfixe que lorsqu’il s’agit d’acide L-ascorbique, soit de la vitamine C. » Extrait du livre de Linus Pauling (double prix Nobel) : « La vitamine C contre le rhume » édition Trévise (1971). Titre original : « Vitamin C and the common cold » publié par W.H. Freeman and Compagny à San Francisco (Etats-Unis, 1970).

« L’acide ascorbique synthétique ne diffère en rien de l’acide ascorbique contenu dans les aliments naturels. Il est habituellement obtenu à partir d’un sucre naturel par un procédé qui se compose de deux réactions chimiques. Les produits de base que l’on utilise couramment sont le dextrose ou glucose, le sucre de raisin, de maïs, de miel ou d’amidon. Sa formule chimique est C6H12O6. Il se transforme en acide L-ascorbique, C6H8O6, par oxydation en éliminant quatre atomes d’hydrogène qui se transforment en deux molécules d’eau. » Extrait du livre de Linus Pauling (double prix Nobel) : « La vitamine C contre le rhume » édition Trévise (1971). Titre original : « Vitamin C and the common cold » publié par W.H. Freeman and Compagny à San Francisco (Etats-Unis, 1970).

La Vitamine C est la plus connue des vitamines. C’est un chef d’orchestre de toutes les fonctions métaboliques, à consommer seul ou à associer à d’autres compléments alimentaire en synergie. Extrait du livre du Docteur Pierre CORSON : « …la vitamine C est insuffisamment connue du public bien qu’elle soit en réalité le véritable chef d’orchestre des réactions biochimiques qui conditionnent la vie. Elle permet aux individus de maintenir et de renforcer leurs défenses immunitaires, d’améliorer leurs performances physiques et intellectuelles, de retarder leur vieillissement, de diminuer la fréquence des maladies de dégénérescence, allergie, arthrose, affections cardio-vasculaires et cancer. Elle est aussi la vitamine de la joie de vivre. Elle mérite bien d’être considérée comme notre ange gardien…. »

Lire la suite sur le site de VitCnat:

VitCnat : 7, place de l’ancien Foirail – 32410 Castéra Verduzan – Tel: 05 62 68 02 05